Selon Moritz Leuenberger, l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) n'a pas cherché à cacher la collision évitée de justesse entre deux avions en août dernier à Kloten (ZH). Il ne l'a pas rendue publique tout de suite pour des raisons de sécurité. La publication immédiate par l'OFAC de ce genre d'incidents risquerait d'inciter les pilotes à ne pas les signaler systématiquement aux autorités, a expliqué le ministre au Tages-Anzeiger. L'OFAC a dû prendre des mesures avant la publication du rapport final. «Car l'incident était vraiment sérieux», a dit le directeur du Bureau d'enquête sur les accidents d'aviation, Jean Overney. Selon lui, le nombre de collisions manquées (généralement dues à des problèmes de communication entre pilotes et aiguilleurs) a augmenté durant les dernières années parce qu'elles sont recensées systématiquement.

Pour sa part, l'exploitant de l'aéroport de Zurich a fait une proposition pour diminuer le risque de collision entre les avions qui décollent parallèlement sur les pistes 14 et 16. Celle-ci devrait rétablir le volume des mouvements d'avions à Kloten. Suite à l'incident d'août, l'OFAC avait réduit le nombre d'avions autorisés à décoller de 44 à 30 par heure lorsque les deux pistes sont utilisées en même temps. Le nombre d'atterrissages passait lui de 36 à 40 par heure à 23 à 28. Dans le nouveau règlement d'exploitation déposé le 31 décembre dernier auprès de l'OFAC, la société propose que les avions qui décollent en direction du sud sur la piste 16 fassent un virage plus large avant de gagner les habituelles routes de vol.

Nuisances dénoncées

Enfin, comme prévu, les deux zones d'attente de l'aéroport de Zurich, Ekrit et Saffa, seront déplacées de l'Allemagne vers la Suisse en février 2005, a indiqué l'OFAC, une fois la procédure de consultation terminée, soit au plus tôt en novembre. Les opposants à l'aéroport dénoncent de nouvelles nuisances et exigent une limitation annuelle à 250 000 du nombre des mouvements aériens. L'objectif reste que le nouveau règlement d'exploitation entre en vigueur en février 2005, selon le compromis trouvé entre l'Allemagne et la Suisse en juin dernier. L'Allemagne avait alors accepté de repousser l'entrée en vigueur de ses nouvelles restrictions jusqu'à fin octobre 2003 contre l'engagement de la Suisse de déplacer les zones. La zone Saffa sera déplacée de la région de Singen (D) vers celle de Weinfelden (TG). Ekrit passera du ciel de Bad Säckingen (D) à celui de la partie supérieure du Fricktal, entre les cantons de Bâle et d'Argovie.