Le Nouvel Hôpital Pourtalès de Neuchâtel (NHP) dispose d'une longueur d'avance sur l'Hôpital de La Chaux-de-Fonds pour accueillir la future unité cantonale mère-enfant. Selon la Télévision suisse romande, l'audit comparatif mené par la société Antares a mis en évidence qu'une localisation dans le Bas est souhaitable sur le plan technique. Mais rien n'a encore été décidé. Le Conseil d'Etat tranchera durant le premier trimestre 2008.

Il n'y a pas besoin d'être un expert pour percevoir les avantages d'une localisation à Neuchâtel. L'installation de la maternité unique pourrait se faire rapidement, alors que des travaux importants devraient être consentis sur le site de La Chaux-de-Fonds. Ensuite, et c'est un élément capital, Neuchâtel dispose d'un bassin de population plus important. En 2006, le NHP a ainsi accueilli 1135 accouchements contre seulement 544 pour la maternité des Montagnes.

Président du conseil d'administration de l'Hôpital neuchâtelois, Jean-Pierre Authier ne confirme ni n'infirme l'information de la TSR. Il reste vague quand on évoque l'avantage d'un site sur un autre. «Antares a étudié les deux scenarii. Nous ne disposons pas encore du rapport complet. Quand ce sera le cas, nous prendrons position pour l'une ou l'autre des deux options. Nous transmettrons ensuite le dossier au Conseil d'Etat.»

Pour ce dernier, l'équation est à la fois simple et compliquée. Soit il favorise une approche technique et retient Neuchâtel, soit il fait de la politique pour favoriser «l'équilibre régional». Dans cette hypothèse, La Chaux-de-Fonds garde toutes ses chances.