Urs Loher dirigera l’Office fédéral de l’armement (armasuisse) dès le 1er août 2023. Ce colonel, qui a travaillé au Département fédéral de la défense (DDPS) et dans des entreprises spécialisées dans la sécurité, va remplacer Martin Sonderegger, qui prendra sa retraite.

Le processus de sélection a montré qu’Urs Loher, de par sa formation, son parcours professionnel et sa longue expérience de l’industrie de l’armement et du DDPS, avait le profil idéal, indique le département vendredi dans un communiqué. Selon le DDPS, le futur directeur est doté d’une bonne compréhension du système de la politique de sécurité de la Suisse et d’une expérience de l’acquisition de biens technologiques complexes.

Lire aussi: La Suisse envisage de faire le pas d’exercices de défense collective avec l'OTAN

Fin connaisseur du Département de la défense

Urs Loher est âgé de 56 ans. Après des études à l’EPFZ, il a travaillé pendant près de 10 ans au DDPS. Il est notamment engagé en 2009 en tant que responsable des systèmes de conduite et d’exploration au sein d’armasuisse. Urs Loher œuvre ensuite pour Rheinmetall Air Defence SA et Thales Suisse, où il occupe le poste de CEO depuis 2019.

Martin Sonderegger quitte lui le DDPS après plus de 35 ans. Il dirige armasuisse depuis 2015.

Lire aussi: La Suisse signe le contrat d'acquisition des avions de combat F-35

Le chef de l’armement est chargé du développement, de l’évaluation, de l’acquisition et de l’élimination des systèmes et du matériel de l’armée et d’autres clients, ainsi que de la planification et de l’acquisition de l’immobilier pour le DDPS.