Sur l’hippodrome de la vaccination, Genève progresse au grand galop. Il caracole en effet dans le trio de tête au classement des cantons suisses. Mais voilà que jeudi, une annonce a fait craindre que la machine à piqûres du bout du lac ne se grippe: le centre de vaccination géant de Palexpo fermera lundi et mardi. Car la livraison de 500 000 doses Moderna promise aux cantons par l’Office fédéral de la santé publique paraissait incertaine. Or, l’OFSP a confirmé, vendredi, que les fioles arriveraient le soir même.

Une impression de cafouillage que le ministre de la Santé genevois, Mauro Poggia, tient à dissiper: «Je suis comme saint Thomas, je ne crois que ce que je vois. Si je suis dans un virage sans visibilité, je freine jusqu’à la sortie. La vaccination nécessite un minimum de prévisibilité. Annuler des rendez-vous serait pire que de fermer le centre deux jours.»