La pandémie va bouleverser le paysage politique suisse. Christian Levrat, le président du PS, en est convaincu: «Le monde politique de l’après-coronavirus ne sera plus le même que celui d’aujourd’hui.» Et ce grand amateur d’échecs de s’appuyer sur un autre jeu pour illustrer ses propos: «C’est comme si on jouait au Monopoly: quelqu’un ouvre la fenêtre, toutes les cartes s’envolent et on ne sait plus laquelle est à qui.»

C’est donc l’heure des grands bouleversements. La trêve est terminée. UDC et PLR attaquent frontalement la stratégie de sortie de crise du Conseil fédéral, où ils détiennent pourtant la majorité. Les socialistes affirment, eux, être les seuls à avoir un véritable plan de relance.