Virtuose des chiffres, Daniel Brélaz a fait ses calculs: les Verts devraient gagner neuf sièges le 20 octobre et retrouver le niveau qui était le leur en 2007, soit 20 représentants au Conseil national. Il fournit le détail de ses estimations: le Parti écologiste devrait conquérir deux sésames à Zurich, un dans les cantons de Genève, de Vaud, du Valais, de Neuchâtel, de Berne, du Tessin, de Saint-Gall et de Zoug, total dont il faudra peut-être en déduire le mandat de la Bâloise Sibel Arslan: élue sous l’étiquette du parti de gauche Basta!, associée aux Verts, elle est menacée de ne pas être réélue.