1er Août

La vague verte veut éteindre les feux d’artifice

Accusés de pollution, les spectacles pyrotechniques sont remis en question. Certaines villes ont déjà pris des mesures. La Migros aussi

La ville d’Olten, dans le canton de Soleure, a renoncé cette année, pour des raisons écologiques, aux feux d’artifice du 1er Août. «Ces feux ne vont pas me manquer, assure l’écrivain Alex Capus, ancien président du Parti socialiste d’Olten. Ils ne sont plus dans l’air du temps et le changement est une bonne chose.» La commune argovienne de Stein a pris la même décision.

Sans les avoir supprimés totalement, Bâle ne leur consacre plus qu’une partie du spectacle, le reste étant assuré par un ballet de drones et de lasers. Cette remise en cause des habitudes, pour cause de pollution de l’air et de lutte contre le réchauffement climatique, ne concerne pas uniquement la Suisse alémanique. Gland, sur La Côte vaudoise, a réduit ce feu traditionnel à trois petites minutes, le reste du spectacle étant assuré par des projections de lumière.