campagne

En Valais, Appel citoyen joue la carte de la transparence

Le mouvement non partisan dévoile ses comptes et les noms de ses donateurs. Il appelle tous les partis politiques à faire de même

Appel citoyen tient sa promesse. Le mouvement non partisan, qui a obtenu 16 des 130 sièges de l’Assemblée constituante valaisanne, rend publics ses comptes et les noms de la majorité de ses plus de 350 donateurs.

Dès sa création, Appel citoyen a joué la carte de la transparence. Seuls les dons d’une personne physique, inférieurs à 300 francs, peuvent rester anonymes, si le donateur le souhaite. Pour le reste, tout est rendu public. «Savoir d’où vient l’argent permet de renforcer le lien de confiance entre la population, les organisations politiques, leurs élus et leurs candidats», souligne le mouvement dans un communiqué.

Nathalie Mayoraz, l’une des deux coprésidentes élues lors de l’assemblée générale vendredi soir, ajoute que «jouer cartes sur table permet d’éviter les ouï-dire», tout en précisant qu’elle n’a pas entendu de bruits de couloir concernant son mouvement. Selon une rumeur infondée qui circule en Suisse, Georges Soros serait derrière le financement des mouvements apolitiques qui fleurissent dans notre pays. Le milliardaire américain d’origine hongroise ne figure pas sur la liste dévoilée par Appel citoyen.

Lire aussi: En Valais, le triomphe d’Appel citoyen

Des comptes dans le noir

Le total des donations atteint 55 623 francs. Ce montant permet au mouvement de boucler ses comptes 2018 dans le noir, avec un bénéfice de 276 francs. «Notre objectif n’était pas de gagner de l’argent, mais de rentrer dans nos frais. Nous y sommes arrivés», explique Nathalie Mayoraz.

A la lecture de la liste des donateurs, deux d’entre eux sortent du lot: Entremont Autrement et ses 7000 francs et le Centre gauche-PCS Valais romand, avec un don de 4000 francs. Si ces deux formations politiques ont participé au financement d’Appel citoyen, c’est qu’elles ont préféré inscrire leurs candidats sur les listes du mouvement non partisan plutôt que de lancer leurs propres listes.

Pour le reste, la quasi-totalité des dons ont été effectués par des privés. Le montant le plus élevé atteint 1199 francs, alors que le plus faible de la liste rendue publique est de 20 francs. La majorité des dons sont situés dans une fourchette allant de 50 à 150 francs. Les élus et les candidats ont été invités à mettre plus généreusement la main au porte-monnaie et cela s’en ressent. Plus de 85% des dons supérieurs à 400 francs ont été versés par des élus ou des candidats du mouvement.

Lire également: Des «listes idéales» pour la Constituante valaisanne

Appel citoyen rêve d’une transparence de tous les partis

Appel citoyen souhaiterait que cette transparence totale se généralise à toutes les formations politiques. Le mouvement incite d’ailleurs les partis à rendre leurs comptes publics. «J’espère qu’ils le feront, déclare Nathalie Mayoraz. De notre côté, nous continuerons à faire cet exercice de transparence tout au long des quatre ans que durera le travail de la Constituante, si le besoin s’en fait ressentir. Mais nous sommes conscients qu’il sera certainement moins nécessaire, puisque nous ne mènerons plus de campagne électorale», rappelle-t-elle.

Le mouvement non partisan sera en effet dissous une fois la Constitution valaisanne réécrite. «Il n’y aura pas de listes Appel citoyen aux élections fédérales de cet automne, ni aux prochaines élections communales ou cantonales», assure Nathalie Mayoraz.

Publicité