La vente directe, c’est l’avenir. Patrice Walpen, le directeur du salon Agrovina en est convaincu. La 14e édition de l’événement, qui a eu lieu début avril à Martigny, était d’ailleurs consacrée à la thématique des circuits courts. Mais le patron de la cave Chai du Baron à Bramois (VS) veut voir plus loin. Il rêve de pouvoir vendre, dans un magasin de produits du terroir, de l’alcool en libre-service, ce que la loi interdit, pour l’heure.