C’est un état de fait qui n’a quasiment jamais été constaté en Europe. La densité de lynx dans la région «Nord du Rhône», située sur la rive droite du fleuve, entre Sierre, Martigny, Montreux et Gstaad, est l’une des plus élevées jamais observées sur le continent. Réalisé entre février et avril de cette année par KORA, la fondation pour l’écologie des carnivores et la gestion de la faune sauvage, le recensement conclut à la présence de 5,12 lynx indépendants pour 100 km2 d’habitat favorable. En nette augmentation depuis 2019.