Assurance

Le Valais étudie un plafonnement des primes maladie à 10% du revenu

Le Grand Conseil valaisan a adopté jeudi un postulat de l'Alliance de Gauche demandant que les primes ne dépassent pas un dixième du revenu disponible. Il sera transmis au Conseil d'Etat pour réponse

Plafonner les primes d'assurance-maladie à 10% du revenu disponible des ménages, c'est ce que propose un postulat de la gauche accepté jeudi par le Grand Conseil valaisan. Le Conseil d'Etat devra étudier la question.

Lire également: La franchise de base passera à 350 francs

L'Alliance de Gauche (AdG) s'est alarmée de la hausse constante des primes d'assurance-maladie qui asphyxie les ménages. Tous les groupes politiques du Grand Conseil valaisan ont partagé cette inquiétude, mais les avis ont divergé sur le remède à administrer.

La gauche souhaite plafonner les primes maladie à 10% du revenu disponible des ménages, sur le modèle de l'initiative qu'elle a lancée en février dernier sur le plan suisse. Le modèle s'inspire lui-même du canton de Vaud, où la mesure a été introduite de façon progressive dès le 1er septembre 2018, avec un plafonnement à 12%, puis à 10%.

Lire à ce propos: Le coût de la santé plafonné pour les ménages vaudois

Pousser le Conseil d'Etat à prendre position

Le PLR et le PDC ont estimé qu'il faut «s'attaquer aux causes» et trouver les solutions pour réduire les coûts de la santé. Les Verts ont souligné que l'un n'est pas incompatible avec l'autre, soutenant la proposition de la gauche tout en encourageant l'émergence d'initiatives pour réduire les coûts.

L'UDC a soutenu l'idée d'un plafonnement des primes plus pour pousser le Conseil d'Etat à prendre position et proposer une stratégie. Le PDC a assorti son soutien d'une transformation de la motion en un postulat, moins contraignant.

Au final, le postulat a été accepté par 67 voix contre 58. Il sera transmis au Conseil d'Etat pour réponse.

Lire aussi: Philippe Eggimann: «Il faut geler les primes maladie pour 2020»

Publicité