Longtemps raillé pour son côté peu écologiste, le Valais n’est pas épargné par la vague verte qui frappe la Suisse et l’Europe en général. Et de nombreux partis veulent en profiter lors des élections fédérales. En tête, les Verts présents depuis plus de trente ans au niveau cantonal. L’association Avenir Ecologie, proche du PLR depuis ses débuts en 2007, espère aussi bénéficier de l’importance qu’a prise la question climatique depuis quelques mois. Et depuis mercredi, des nouveaux acteurs ont débarqué en Valais et sont entrés dans la danse: les Vert’libéraux.

Si le parti cantonal ne sera créé qu’au début de l’an prochain, un groupe de travail planche sur les élections de cet automne et il a invité la presse pour l’annoncer. Autour de la table, une poignée de jeunes, dont la moyenne d’âge ne dépasse pas les 25 ans. «Plusieurs dizaines de Valaisans sont affiliés au parti national. Il y a un potentiel en Valais, c’est pourquoi nous lancerons une à deux listes pour les élections fédérales», révèle Philippe Jansen, coordinateur du groupe de travail pour le Bas-Valais.