Du suspense, il n’y en avait pas. Ou peut-être uniquement au sujet de l’ampleur du résultat. Aux alentours de 12h30, ce dimanche, lorsque les opposants à l’initiative intitulée «Pour un canton du Valais sans grands prédateurs» arrivent dans leur stamm sédunois, la messe est déjà dite, alors même que plus d’un tiers des communes n’ont pas encore livré leurs résultats. Le dénouement du scrutin était connu avant même que les électeurs ne reçoivent leur bulletin de vote.