Il aurait pu y en avoir cinq. Au final, il devrait n’y en avoir que deux. Durant le mois de juin, chaque canton avait le droit d’organiser, à titre d’essai, jusqu’à 5 manifestations pilotes, afin de tester «la praticabilité et l’efficacité des nouveaux plans de protection applicables aux grandes manifestations». En Valais, cette possibilité n’a pas connu de grand engouement.