Le conservatisme est au Valais ce que le sparadrap est au capitaine Haddock. Un élément tenace, dont on ne peut se défaire. Et ce, peu importe le sujet. Les questions relatives aux personnes LGBTIQ+ ne font, bien évidemment, pas exception. Mais cela pourrait changer. En lançant un plan d’action contre les discriminations à l’égard de ces personnes, le «Vieux-Pays», comme l’aiment à l’appeler certains, devient précurseur dans ce domaine.