Le match est lancé en Valais. Ils seront deux à se battre pour le second siège du Conseil des Etats, tant les chances de la Verte Brigitte Wolf et de l’UDC Cyrille Fauchère sont maigres et la place du sortant PDC Beat Rieder semble assurée. Alors, le Valais enverra-t-il pour la première fois une femme, la démocrate-chrétienne Marianne Maret, ou un minoritaire, le socialiste Mathias Reynard, à la Chambre haute?

Dans cette bataille, le Saviésan peut compter sur un soutien de poids inattendu: Pascal Couchepin. Lundi soir, lors de l’assemblée extraordinaire du PLR valaisan, qui a débouché sur le retrait de Philippe Nantermod de la course aux Etats, l’ancien conseiller fédéral a annoncé qu’il soutiendra Mathias Reynard. «Ses propos ont semé la confusion», réagit René Constantin, le président du PLR Valais. Pascal Couchepin peine à accepter que le PDC conserve sa mainmise, qui dure depuis plus de 160 ans, sur les deux sièges de la Chambre des cantons. «Je ne suis pas socialiste et je combats les socialistes, mais, avec 35% de l’électorat, un parti doit avoir la décence de ne pas revendiquer de manière disproportionnée le pouvoir.»