Tous les cantons alpins ont les yeux rivés sur le Valais. La décision que prendra le Grand Conseil le 16 novembre aura, à n’en pas douter, des répercussions dans les autres cantons qui vivent du tourisme d’hiver. Le parlement doit se prononcer sur un crédit supplémentaire demandé par le service de la mobilité, afin de «couvrir les déficits dus à la diminution des recettes liées au Covid-19» dans le domaine des transports de voyageurs, au sens large. Principale branche concernée par cette aide à fonds perdu: les remontées mécaniques.