C’est le projet dont l’Etat du Valais est le plus fier. Le campus sédunois Energypolis casse l’image de «Vieux-Pays» que l’on colle souvent au canton. Ce «véritable écosystème d’innovation», rassemblant notamment le pôle valaisan de l’EPFL et la HES-SO cantonale, «dessine le futur du Valais». Tous les acteurs seront sur site d’ici la fin du printemps, après un chantier qui aura duré plus de cinq ans. Et qui a été marqué par une adjudication, de plus de 1,3 million de francs, jugée illicite, après recours jusqu’au Tribunal fédéral, a appris Le Temps.