Gel, pluie en abondance, maladies cryptogamiques: le vignoble suisse n’a pas été épargné cette année. Et à l’heure des vendanges, cela se ressent. Les quantités encavées sont moindres et surtout inégales en fonction des régions et des caprices de dame nature. Au point de donner de mauvaises idées à certains. En Valais, les vols de vendanges se multiplient.