L'ouverture du premier espace de libre accès de la bibliothèque cantonale – de la «Médiathèque Valais» faudra-t-il dire dorénavant – est une étape symbolique importante. Si beaucoup de communes offrent déjà ce service avec leurs moyens souvent modestes, la volonté politique au plan cantonal a longtemps peiné pour doter le Valais d'un instrument bibliothécaire attractif pour tout un chacun. Comme elle peine généralement à se mobiliser pour la culture, toujours considérée comme un domaine relevant du privé, où l'Etat n'intervient qu'à titre très subsidiaire ou honorifique.

Pourtant, la modernisation de la bibliothèque est un événement tout aussi important pour les générations futures qu'une candidature olympique ou un nouveau funiculaire. Et surtout plus durable… Aussi faut-il espérer que la suite de la transformation de l'arsenal puisse se réaliser dans les meilleurs délais et que les représentants politiques ne s'endorment pas sur les quelques lauriers que pourrait leur valoir cette première étape.

E. F.