Infectiologue à Unisanté et professeure à l’Unil, Valérie D’Acremont réagit au prolongement des mesures du Conseil fédéral.

Le Temps: Berne n’assouplit pas les mesures, alors que la situation sur le front des hospitalisations reste bonne. Vous comprenez?