Pourquoi la Suisse ne dispose-t-elle toujours pas d’un vaccin contre la variole du singe? La question se fait chaque jour plus lancinante. Alors que des Suisses se rendent en France et ailleurs pour tenter de recevoir une dose et que les associations telles que Pink Cross montent au créneau, les négociations sont toujours en cours à Berne. Est-ce dû au fabricant danois qui rechigne à vendre ses doses à un pays hors de l’Union européenne, au bassin de population restreint, ou alors à la Confédération qui ne se montre pas assez ferme? Décryptage.