Sur la question du deal de rue, «il est illusoire d’espérer une diminution de l’offre si l’on ne parvient pas à agir sur la demande», estiment les trois conseillères d’Etat vaudoises Béatrice Métraux (Vert·e·s) et les socialistes Cesla Amarelle et Rebecca Ruiz. La volonté affichée de leurs départements respectifs de justice et police, de la formation et de la santé est de cibler davantage et principalement les consommateurs. C’est l’idée majeure du déploiement de leur plan d’action interdisciplinaire qui sera étendu sur cinq ans, de 2022 à 2026, pour un coût de 2 millions par année.