Élection complémentaire

Vaud libre lance un candidat du centre pour le Conseil d’Etat

Emmanuel Gétaz, ancien des Docks à Lausanne, vient brouiller le duel droite-gauche

C’est une surprise de dernière minute. Vaud libre lance un troisième homme pour briguer le fauteuil laissé vacant au Conseil d’Etat vaudois par le décès de l’UDC Jean-Claude Mermoud. Emmanuel Gétaz, conseiller communal à Montreux, veut brouiller les jeux de l’élection complémentaire promise au duel entre Pierre-Yves Rapaz, UDC, et Béatrice Métraux, représentante des Verts.

Ce candidat inattendu, connu dans le milieu de la musique, s’est déclaré juste avant l’échéance du dépôt des listes, fixée à midi ce lundi. Vaud libre, dont l’un des chefs de file est le député Jerôme Christen, transfuge radical à Vevey, va tenter de faire le plein auprès de l’électorat modéré du canton. La plate-forme qui réunit les forces indépendantes du canton veut aussi attirer les mécontents de l’alternative trop polarisée proposée par la droite et la gauche.

Trop profilés, les deux prétendants UDC et Verts ne font pas l’unanimité dans leurs camps respectifs. Leur désignation a été laborieuse. Les négociations ont été intenses d’un côté comme de l’autre pour aboutir aux deux noms retenus. Finalement, les libéraux et les radicaux ont assuré leur soutien à Pierre-Yves Rapaz, malgré ses positions proches, voire alignées sur celles de l’UDC suisse. Les socialistes, avec le POP, non sans avoir exploré d’autres pistes, ont décidé à leur tour d’appuyer Béatrice Métraux, syndicaliste trop consensuelle pour certains, trop «rouge» pour d’autres.

Publicité