Tout le week-end, les bars et les restaurants ont appliqué la nouvelle mesure vaudoise de 50 personnes maximum par établissement. Un employé comptait à l’entrée les consommateurs défiant le confinement. Les tables étaient espacées pour respecter les directives sanitaires. Mais nombreux étaient les Vaudois qui trouvaient que le décret était encore trop laxiste et faisaient part de leur inquiétude, sur les réseaux sociaux et ailleurs. En même temps, d’autres cantons suisses annonçaient des restrictions plus sévères de confinement.

Réuni en séance extraordinaire lundi matin, le gouvernement vaudois a alors à son tour décidé de nouvelles mesures plus drastiques pour protéger la population. L’arrêté entrera en vigueur le mardi 17 mars à 6h et prend effet jusqu’au 30 avril à minuit. Voici ce qu’il contient.

Restauration limitée dans les hôtels

Toute manifestation et tout rassemblement public sont désormais interdits; les rassemblements privés se limitent à 10 personnes, moyennant le respect strict des directives des autorités sanitaires; tous les commerces sont en principe fermés, à l’exception de ceux essentiels à la population. Les bars et les restaurants sont fermés. Les hôtels font exception et pourront proposer de manière limitée de la restauration à leur clientèle. Les services de livraison à domicile, les drive-in, les cantines des entreprises, les cantines sociales, celles des hôpitaux des maisons et des EMS resteront aussi ouverts. Les établissements de vente à l’emporter peuvent pratiquer, mais uniquement cette activité.

Lire aussi: Fermer ou non? Les hôteliers face à l’incertitude

Les exigences du gouvernement ont pour objectif d’endiguer au plus vite la propagation de la maladie afin de protéger les personnes les plus vulnérables et tout entreprendre pour éviter l’effondrement du système de santé.

Moins de cinq personnes

Les activités sportives pratiquées à l’extérieur avec moins de cinq personnes et respectant la distance sociale de 2 mètres sont autorisées. Les infrastructures nécessaires peuvent être ouvertes. Les espaces communs des installations sportives, tels que les vestiaires, buvettes et restaurants, sont en revanche fermés.

Les rassemblements dans les parcs, jardins publics, aires de jeu ne doivent pas dépasser cinq personnes. Les services religieux sont limités à dix personnes. Enfin, les lieux d’accueil et d’hébergement sociaux demeurent ouverts.

Les commerces de première nécessité sont listés comme suit: les magasins d’alimentation, les pharmacies, banques, kiosques, les shops de stations-services et les commerces d’alimentation pour animaux.

Le commerce et la livraison en ligne sont autorisés. Les prestations de soins dispensés par les professionnels de la santé également.

Exhortés au télétravail

Les guichets des administrations cantonales et communales sont en principe fermés. Les entreprises, institutions privées et administrations communales mettent tout en œuvre pour éviter l’accès au lieu de travail et sont exhortées à faciliter le télétravail. De même, elles sont invitées à ne demander des certificats médicaux qu’à partir du dixième jour d’absence.

Le passage à l’enseignement à distance est ordonné pour tous les lieux de formation publics ou privés du canton. En ce qui concerne les transports publics, une coordination nationale est en place et les dispositions prises seront communiquées à brève échéance. Le but est de définir une offre minimale, afin de maintenir des impératifs de service public.