A compter du 1er janvier 2023, toutes les entreprises vaudoises, petites comme grandes, pourront faire l’objet d’un contrôle lorsqu’elles brigueront un marché public dans le canton ou une subvention de l’Etat. Le but visé est d’ancrer l’égalité salariale dans chaque PME, quelle que soit sa taille. Cette annonce intervient au lendemain de la publication des chiffres sur la discrimination salariale par l’Office fédéral de la statistique. Les femmes gagnaient en moyenne 18% de moins que leurs collègues masculins en 2020. Exprimée en valeur monétaire, cette différence «inexpliquée» s’élève en moyenne à 717 francs brut par mois. Elle est deux fois plus élevée dans les activités financières et d’assurance, et concerne particulièrement les petites entreprises.