Il aura fallu des heures de discussion mouvementée, voire des années, si l’on compte la proposition d’abolir les chauffages électriques en 2006 lors de la révision de la loi sur l’énergie, pour aboutir à une décision. Mardi, le Grand Conseil vaudois a finalement franchi le pas, à l’issue d’un troisième round de débat. Selon le décret accepté par le parlement, les propriétaires de bâtiments chauffés à l’électricité devront assainir leurs installations d’ici à janvier 2033.