Par la voix de son secrétaire politique, Gilles Meystre, le Parti radical vaudois estime que «l’heure est venue» qu’un Vaudois soit à nouveau élu conseiller fédéral. «Nous avons cinq personnalités papables de grande valeur», a dit Gilles Meystre. Nous avons l’intention de présenter quelqu’un, ce serait logique, Vaud est le plus grand canton romand. De plus, après des années de vaches maigres, le canton de Vaud a désormais repris du poil de la bête.»

Parmi les cinq personnalités citées par Gilles Meystre, on trouve les deux conseillers d’Etat Pascal Broulis et Jacqueline de Quattro, et les trois conseillers nationaux Charles Favre, Olivier Français et Isabelle Moret. Pascal Broulis ne devrait pas s’exprimer publiquement aujourd’hui selon son conseiller Laurent Busslinger, Charles Favre a d’ores et déjà indiqué aujourd’hui à l’ATS qu’il n’était pas intéressé, quant à Jacqueline de Quattro, par ailleurs présidente des femmes radicales suisses, elle a récemment déclaré dans la presse qu’elle n’était pas candidate. Isabelle Moret, par contre, s’est déclarée ce jour «intéressée».

Le dernier Vaudois a avoir été conseiller fédéral est Jean-Pascal Delamuraz, décédé en 1998.