Ils sont de plus en plus présents sur les routes de Suisse: les vélos électriques. Bien avantageux pour qui souhaite affronter les pentes lausannoises, ils séduisent également les arpenteurs de villes plates ou les campagnards, et leurs ventes sont en augmentation constante. Cette croissance tire un autre paramètre vers le haut: le nombre d’accidents impliquant ces machines. Pour enrayer cette progression, le Conseil fédéral a décidé peu avant Noël de sévir. La lutte autour de l’occupation des rues ne fait que commencer.