La Suisse a épuisé son budget de ressources naturelles telles que l'énergie, les terres arables, les forêts et pâturages. Depuis vendredi, elle vit donc à crédit jusqu'à la fin de l'année, selon l’ONG Global Footprint Network.

Si toute la population mondiale vivait comme la Suisse, il faudrait trois planètes, rappelle le Fonds mondial pour la nature (WWF) dans un communiqué diffusé vendredi à l'occasion du Jour du dépassement suisse («Swiss overshoot day» en anglais).

Lire aussi: Ce jeudi 29 juillet, on consomme la Terre à crédit

Le Qatar, le Canada, les Emirats arabes unis ou l'Australie ont déjà épuisé leurs ressources en février ou en mars, indique l'association. A l'inverse, à Cuba, en Indonésie, en Equateur ou en Jamaïque, le Jour du dépassement n'intervient qu'en novembre ou décembre.

Cela prouve qu'il est possible de faire autrement, souligne le WWF. Et de donner des conseils pour réduire son empreinte écologique: prendre l'avion moins souvent, réduire sa consommation de viande, remplacer les chauffages à mazout ou à gaz par des systèmes photovoltaïques, des pompes à chaleur ou des chauffages à bois, circuler en transports publics plutôt qu'en voiture.

Lire encore: Le climat attire un tiers des élus dans l’hémicycle du Conseil national