Si ce n’est pas un point final, ça y ressemble furieusement. L’affaire des constructions illicites de Verbier est proche du dénouement… du moins d’un point de vue administratif. L’Etat du Valais a présenté ce jeudi sa prise de position au sujet du rapport final de régularisation, que la commune de Val de Bagnes lui a soumis en septembre dernier. Résultat: le gouvernement cantonal a décidé de lever la procédure de haute surveillance particulière instaurée en 2016 et de dissoudre le groupe et sous-groupe de travail institués à cet effet.