C’est l’une des affaires qui ont le plus bouleversé le Valais ces dernières décennies. Le 7 février 2002, Luca Mongelli est découvert gisant dans la neige, partiellement dévêtu et en état d’hypothermie, dans un champ de la station de Veysonnaz. Le garçon, 7 ans à l’époque, s’en sortira, mais avec de graves séquelles: une tétraplégie et une cécité. Près de vingt ans après les faits, la justice valaisanne s’apprête à classer l’affaire. Sans avoir découvert la vérité.