Il a siégé sous l'étiquette socialiste au Grand Conseil et au législatif de La Chaux-de-Fonds avant de passer dans le champ des Verts. En janvier, il s'était annoncé candidat au Conseil d'Etat, mais seulement dans le cadre de la formule «deux socialistes plus un représentant des petits partis». Le lendemain, ou presque, il figurait pourtant sur la liste des petits partis qui fait la nique aux socialistes. Bonnet se dit «dresseur de pierres!» Il met en scène des cailloux trouvés dans la nature. Mais c'est aussi l'homme qui anima pendant des années la Gazette des Pâturages. Ce journal satirique révélait les travers et les combines de ceux qui nous gouvernent. Le voilà maintenant candidat pour passer dans leur camp.