Diana Gutjahr, Franz Grüter, Magdalena Martullo-Blocher, Marcel Dettling, Pierre-Alain Schnegg, Toni Brunner (pour ne citer qu’eux): la liste des renonciations s’est allongée en l’espace d’un week-end. Le conseiller fédéral Ueli Maurer avait à peine annoncé son retrait du gouvernement pour la fin de l’année que certains papables de son parti déclinaient toute candidature à la fonction suprême. Parmi les noms qui restent en lice, aucun n’a officialisé ses intentions. Trois arrivent en tête des pronostics: le conseiller national Albert Rösti (BE), la conseillère d’Etat zurichoise Natalie Rickli et la conseillère nationale Esther Friedli (SG).