La fameuse vague de l’automne dernier n’avait pas seulement touché les Verts, mais également le Parti vert’libéral (PVL). Ce dernier avait obtenu 8% des voix, contre 13% pour les Verts, mais le résultat dépassait les attentes du PVL, notamment en Suisse romande où il avait remporté deux sièges supplémentaires au Conseil national.