C’est la surprise de l’entre-deux-tours de l’élection au Conseil d’Etat neuchâtelois. Une prise de position qui fait parler dans le landerneau politique. Après une longue discussion, le comité des vert’libéraux a décidé d’appeler à voter pour Roby Tschopp, le seul Vert au second tour du 9 mai. L’objectif affiché: que la sensibilité environnementale soit représentée au sein du gouvernement. Mais le soutien à un candidat très marqué à gauche divise à l’interne. Fondateur et premier président de la section cantonale, Raphaël Grandjean déclarera publiquement, au quotidien ArcInfo, que «son cœur de libéral saigne».