A Zurich, les Verts et les Vert’libéraux triomphent et deviennent les troisième et quatrième forces du canton à l’Assemblée fédérale, après l’UDC et le PS. Les deux partis remportent chacun trois sièges supplémentaires et dépassent le PLR (-1,66%), relégué à la cinquième position avec cinq mandats, à ex aequo avec les Verts. L’UDC, première force politique du canton, perd deux sièges (-3,98%) et passe à 26,7%. La campagne offensive de Roger Köppel dans 162 communes du canton pour éclipser la question climatique et ramener les thèmes de prédilection du parti sur le devant de la scène n’a pas porté ses fruits.

Lire aussi: Johan Rochel: «La dynamique des partis de gauche va clairement changer»