Pour une personne qui prétend à des fonctions de décideur, tergiverser face aux vaccins passe mal en temps de pandémie. Fabienne Fischer en a fait l’expérience. Candidate verte au Conseil d’Etat genevois, elle a d’abord exprimé son hésitation dans une interview au Temps avant de rectifier le tir, sous la pression des critiques. «Je me ferai vacciner», a-t-elle finalement déclaré sur Twitter.

https://twitter.com/FabFischerGE/status/1356258600147148800?s=20

«D’après ce que je sais, Madame Fischer n’avait jamais dit qu’elle ne se ferait pas vacciner, réagit le président des Verts, Balthasar Glättli. Mais de toute façon, nous ne sommes pas dans une crèche: ce n’est pas mon rôle de mettre à l’ordre un membre du parti cantonal.»