Il est des tragédies dont l’explication la plus plausible paraît cependant ahurissante. Et pourtant. Le drame de Vessy à Genève, qui a fait deux morts par noyade, jeudi dernier, semble dû à une déficience électrique du système de répulseur à poissons. Un système conçu pour protéger ces derniers des griffes de la turbine.