La parole était à la défense jeudi, dans le procès de six membres d’une même famille, accusés de trafic de stupéfiants. Les avocats se sont succédé devant le Tribunal criminel de l’Est vaudois pour contredire le tableau, peint par l’accusation, d’un réseau organisé et structuré, mené par un couple de parents qui auraient entraîné leurs trois enfants et un ex-gendre dans leur sillage.