urbanisme

A Vevey, la plus grande place de Suisse? Une question de définition

Souvent décrite comme la plus grande «place ouverte» d’Europe, la place du Marché fait bonne figure en comparaison internationale. Cela dépend simplement de ce que l’on compare

A Vevey, il n’est pas rare que la place du Marché surgisse au détour des conversations, que ce soit pour discuter de la pertinence d’y installer un parking souterrain ou s’extasier de l’installation vicennale sur icelle de l’arène de la Fête des Vignerons. Arrive ensuite ce moment où un locuteur, sans doute pour divertir une audience en quête de quelque fun fact, mentionne qu’il s’agirait de l’une des plus grandes places d’Europe.

Lire aussi: A Vevey, une place pour l’histoire

De toute évidence, il se trompe, la place veveysanne, parfois aussi appelée Grand Place, ne fait pas partie des plus étendues du continent. Pis, n’importe quel voyageur téméraire s’étant à la fois aventuré dans les rues de Vevey et celles de Genève peut affirmer avec certitude qu’au bout du lac la plaine de Plainpalais est bien plus grande que la place du Marché. Une rapide recherche sur internet confirme cette appréciation. La rhomboïde plaine genevoise mesure ainsi plus de 78 000 mètres carrés, alors que son alter ego veveysan n’en fait que 17 000. Elle est même précédée au classement des plus grandes étendues urbaines non bâties de Suisse – en excluant les parcs publics – par la place de la Riponne à Lausanne (18 000 m2). Cette dernière s’est par ailleurs débarrassée de sa Grenette dans les années 1930 et dispose déjà de son parking souterrain depuis plus de quarante-cinq ans.

En images: la place du Marché à travers les âges.

Ouvertes sur l’eau

D’où vient alors cette idée de «plus grande place d’Europe»? La réponse est dans le qualificatif «ouverte» dont on doit l’affubler. La place du Marché n’est en effet pas limitée sur tous les côtés par la ville, elle offre au sud une belle perspective sur le Léman et les Alpes. Las, là encore, on trouve plus grand ailleurs. Sensiblement plus grand même: à Bordeaux la place des Quinconces et ses plus de 125 000 m2 – qui en font l’une des plus grandes places d’Europe occidentale toutes catégories confondues – est bordée par la Garonne, et donc ouverte sur le fleuve et l’autre rive. On pense aussi à l’esplanade de Corfou au bord de la mer Ionienne, la plus grande de Grèce (84 000 m2). Par contre, elle n’a rien à envier en superficie à la fameuse place Saint-Marc de Venise, qui s’ouvre sur l’embouchure du Grand Canal (13 000 m3).

Fades étendues

Au niveau mondial, la plus grande place en termes de superficie se trouve, on pouvait s’y attendre, en Chine. A Dalian pour être précis, la place Xinghai érigée en 1997 pour le centenaire de la ville. De forme ovale, elle mesure plus de 1100 000 mètres carrés, soit l’équivalent de près de 160 terrains de football, ou 65 places du Marché. Mais la taille ne préjuge en rien de la renommée d’une place. En témoignent les deuxième, troisième et quatrième du classement: Times Square à Daqing, en Chine toujours, la place Merdeka de Jakarta et la Praça dos Girassóis à Palmas, au centre du Brésil, qui ne sont pas particulièrement connues pour leur beauté ou leur importance historique.

Comparables en taille à Plainpalais, les places Tahrir du Caire et la place Rouge de Moscou sont autrement plus célèbres. Seule exception, Tiananmen à Pékin et ses plus de 400 000 mètres carrés, qui brille à la fois par son importance symbolique et ses dimensions. Quant aux deux places vaudoises, elles régatent plutôt dans la catégorie de la place Saint-Pierre au Vatican et de Trafalgar Square à Londres, non que la comparaison ne revête une quelconque signification par ailleurs.

Zurich aussi

Ce genre de classement doit pourtant conférer prestige, puisque les autorités aiment en faire état lors de communications officielles. Ainsi, quand fut inaugurée la nouvelle Sechseläutenplatz à Zurich en 2014, la ville la présenta en grande pompe comme la deuxième plus grande place dans un centre-ville de Suisse derrière Plainpalais, oubliant Riponne et place du Marché. De fait, ses 16 000 m2 la situent au quatrième rang. A moins que la métropole alémanique n’ait considéré que la seule Genève méritait d’y être comparée.

Difficile de porter un jugement définitif sur les attributs urbains de nos villes. Mais quoi qu’en disent autorités communales et classements internationaux, une certitude persiste. C’est bien à Vevey que se trouve la plus grande place urbaine de Suisse servant de parking en plein air.

Plus de contenu dans le dossier

Publicité