Les vignerons suisses sont touchés de plein fouet par la crise et le franc fort, relate l’ATS. Lors de sa dernière assemblée générale, l’Association suisse des vignerons-encaveurs indépendants (ASVEI) demande donc l’application de la clause de sauvegarde selon les accords de l’OMC.

«Les fortes importations de vins à bas prix de ces derniers mois (1 euro le litre en moyenne) ont détérioré encore plus un marché déjà poussif», a indiqué jeudi l’ASVEI dans un communiqué. Résultat: beaucoup de vignerons ont fait les vendanges 2011 avec du stock de vin des années précédentes.