Le catalogue des consignes est draconien. Avant que les barrières de sécurité du parc La Grange ne s’ouvrent à la meute joyeuse de journalistes invitée par la ville de Genève à visiter les lieux où se tiendra le sommet historique Biden-Poutine, la voilà prévenue: le Service d’incendie et de secours (SIS), qui pilote la visite, ne fera aucune communication spécifique; interdiction de filmer les délégations, les voitures, l’intérieur des tentes dressées dans les jardins; interdiction de sortir du périmètre de la villa; ne filmer que les employés de la ville, pas les privés. Autant dire que journalistes, photographes et cameramen n’attendent pas grand-chose de cette balade encadrée. Erreur.