Le Conseil administratif de la ville de Genève, élu à l’orée du semi-confinement, a rendu public son premier projet de budget. Il présente un déficit de 49,3 millions de francs, pour des charges à hauteur de 1,2 milliard. Les tiraillements engendrés par sa gestation sont officiellement oubliés.