Genève est-elle en train de devenir une ville morte? Il y a peu, le MCG et d’anciens élus, Luc Barthassat en tête, posaient la question. Il faut dire qu’entre la suppression des Fêtes de Genève, la relégation des forains sur la plaine de Plainpalais et la fermeture anticipée des terrasses, les partisans du «c’était mieux avant» ont de quoi provoquer. Présidente de la Fédération des bars, restaurants et monde de la nuit, Helen Calle-Lin a décidé d’agir en demandant d’étendre l’horaire d’ouverture des terrasses de minuit à 1h du matin le jeudi, une soirée économiquement importante. Elle a déposé, début juin, une pétition munie de 1001 signatures au Conseil municipal comme l’a révélé mercredi la Tribune de Genève. Chargée d’examiner la proposition, la commission compétente se montre profondément divisée.