Le comité de l’Unesco a accepté la candidature de La Chaux-de-Fonds et du Locle pour leur urbanisme horloger en saluant la qualité du dossier. La Suisse possède dès à présent dix sites universellement reconnus, indique samedi l’OFC dans un communiqué.

Dans l’après-midi de samedi, l’UNESCO a en revanche recalé la candidature franco-suisse visant à inscrire l’oeuvre de l’architecte Le Corbusier.

La nomination au Patrimoine mondial marque le couronnement d’un travail de longue haleine mené par le comité de candidature, les Villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle, ainsi que le Canton de Neuchâtel, en collaboration avec la Confédération, écrit l’Office fédéral de la culture (OFC).

Les villes de La Chaux-de-Fonds et Le Locle sont le témoignage de deux siècles et demi d’histoire de l’industrie horlogère. Leur inscription au patrimoine mondial de l’humanité marque la reconnaissance de cet héritage urbanistique et architectural unique.

Sans l’essor de l’horlogerie, jamais des villes d’une telle importance ne se seraient développées dans les Montagnes neuchâteloises, explique Jean-Daniel Jeanneret, chef de projet de la candidature UNESCO. La région est bel et bien le berceau de l’industrie horlogère, c’est-à-dire la standardisation de la production selon des normes définies.

Si l’ensemble constitue un patrimoine exceptionnel, cette richesse ne saute pas aux yeux du visiteur non averti. «Le touriste verra quelque chose qui va lui sembler austère, voire monotone. Il faut pousser les portes et faire preuve de curiosité. Ce sont des villes qui se méritent», conclut l’urbaniste.

Le Corbusier recalé

La Chaux-de-Fonds et Le Locle sont désormais inscrits au patrimoine de l’Unesco, tel n’est pas le cas de l’oeuvre du Corbusier. Le Comité du patrimoine mondial a décidé de repousser sa décision à 2010.

L’oeuvre de Le Corbusier est une candidature sérielle transnationale qui comprend 21 objets construits par Le Corbusier en Suisse, en France, en Argentine, en Belgique et en Allemagne, écrit l’OFC dans un communiqué. Sa réalisation a été dirigée par la France.

Les contributions helvétiques à cette série qui devrait représenter l’importance de Le Corbusier pour l’architecture moderne sont la Maison Blanche et la Villa Schwob à La Chaux-de- Fonds, la Petite Maison à Corseaux et l’Immeuble Clarté à Genève.

Les deux villes des Montagnes neuchâteloises s’ajoutent aux plus de 880 sites, dans plus de 145 pays, qui figurent à ce jour sur la liste de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). La Suisse comptait jusqu’à présent neuf sites classés, dont notamment le Lavaux (classé en 2007), la ville de Berne ou les Chemins de fer rhétiques de l’Albula et de la Bernina.