Vaud 

Dans les villes vaudoises le PLR continue sa progression

Nyon et Vevey basculent à droite. L’ancien conseiller d’Etat Pierre Chiffelle essuie un échec monumental. L’UDC conserve sa difficulté à entrer dans les exécutifs

Alors que la majorité de droite avait été acquise au premier tour à Yverdon-les-bains, la gauche a sauvé ses fauteuils au deuxième tour de l'élection à la Municipalité. Deux socialistes et une verte compléteront l'équipe PLR. Sortant, le socialiste Jean-Claude Ruchet (57,28%) retrouve son siège. La Verte Carmen Tanner (55,88%) et le socialiste Pierre Dessemontet (54,54%) réussissent leur entrée à l'exécutif de la seconde ville du canton. Le camp rose-vert a ainsi barré la route au jeune UDC Pascal Gafner (44,12%) qui n'a pas réussi son élection malgré le soutien du PLR. L'UDC a ainsi raté une occasion de placer l'un des siens dans l'exécutif d'une grande ville vaudoise. La Municipalité conserve donc la même composition depuis l'élection complémentaire de fin 2014: quatre libéraux-radicaux, deux socialistes et une Verte.

A Vevey, Chiffelle largement battu

L'ancien conseiller d’État Pierre Chiffelle, exclu du PS pour s'être présenté, obtient le pire score de tous les candidats à la Municipalité. Se présentant comme le sauveur de la gauche à Vevey, où le PS était en mauvaise posture au premier tour des élections communales, Pierre Chiffelle n'a recueilli que 548 voix sous la bannière «Gauche libre». L'exécutif de la ville penche désormais à droite, par trois contre deux. Deux représentants de Vevey Libre et Alliance du centre, un PLR, une Verte et un socialiste ont été élus dimanche. Après le ballottage général du premier tour, ce sont les sortants qui arrivent en tête. La verte Elina Leimgruber mène l'élection avec 46,28% des suffrages.

A lire aussi: Le crépuscule politique de Pierre Chiffelle, rabroué dans sa ville

Une majorité de droite siégera désormais à la Municipalité de Nyon. Les quatre candidats du centre-droit ont été élus dimanche, rejoignant les trois sortants de la plate-forme de gauche, dont le syndic Daniel Rosselat, élus le 28 février dernier. Le vert sortant Olivier Mayor est éjecté.

Morges et Renens conservent leur majorité de gauche

Le Parti socialiste fait basculer à gauche des fiefs historiquement à droite, comme Moudon, Ecublens et Prilly. La perte d’un des deux sièges du PLR assoie le triomphe de la gauche à Renens qui siégera dès lors à six contre un à la Municipalité. La gauche radicale, Fourmi Rouge, conserve ses deux sièges malgré le départ de sa locomotive Marianne Huguenin. Morges renforce sa majorité de gauche avec cinq des sept sièges. Le syndic Vincent Jaques rempile en tête. 

Le conseiller national socialiste Jean-Christophe Schwaab s'essaie pour la première fois à l'exécutif, dans sa commune de Bourg-en-Lavaux. Le conseiller communal sortant compte à son actif quinze ans d’expérience politique communale, cantonale et nationale.

Lire aussi : Pierre-Antoine Hildbrand, un seul élu pour 40% des Lausannois

Publicité