Lors des Mondiaux de pétanque, les vins genevois se voient accorder l'exclusivité de la publicité en matière de boissons alcoolisées. Des banderoles publicitaires à l'enseigne des vins du bout du Léman sont présentes à l'intérieur même de la patinoire, là où se déroulent les rencontres sportives. Au dehors, un chapiteau est spécialement dressé pour accueillir le public et lui faire goûter les joies de la dégustation des chasselas, gamays et autres crus genevois. Cette manifestation sportive rassemble non seulement beaucoup de Confédérés mais également beaucoup d'étrangers venant des 52 délégations présentes (australienne, argentine, congolaise…). Du coup, c'est une superbe vitrine offerte aux vins genevois.

Cela fait environ une vingtaine d'années que les vignerons du canton de Genève font de véritables efforts, notamment en termes de qualité de production, de vinification et d'assemblage. Il ne restait plus qu'à améliorer la cote de popularité des vins genevois. La campagne de promotion du vignoble cantonal a pu se réaliser grâce à l'Office de la promotion des produits agricoles genevois (Opage), fondation intégrée au Département de l'économie, de l'emploi et des affaires extérieures.

L'Opage a en effet versé la somme de 8450 francs au comité d'organisation des Championnats du monde de pétanque. Cette contribution reste modeste au regard des 160 000 francs du budget sponsoring. Mais Denis Beausoleil, directeur de l'Opage, voit dans cette décision «une volonté politique affirmée de la part du canton de jouer à fond la carte régionale». Il est selon lui «évident que les vins genevois ne ressemblent plus aux vins d'antan, qui étaient épouvantables. Ce sont maintenant des vins d'une grande qualité.»

Reto Decurtins et Sébastien Floreza, responsables des sponsors dans le cadre des Mondiaux, pensent que «l'intérêt de choisir les vins genevois plutôt que les vins valaisans fait directement référence à notre volonté de promouvoir les produits locaux. Ces Championnats du monde 2003 sont aussi l'occasion pour les vins genevois de changer leur image en Suisse et de se faire connaître à l'étranger.»

Les prochains rendez-vous avec les vins genevois sont d'ores et déjà fixés pour les Fêtes et la Foire de Genève.