Ce jeudi matin s’est tenue à Renens une étape clé de l’enquête sur la mort de Mike Ben Peter, dit Mike. Début 2018, le ressortissant nigérian, suspecté de transporter de la cocaïne, avait été arrêté à la gare de Lausanne, plaqué au sol face contre terre, mains dans le dos et jambes relevées. Après avoir perdu connaissance, il avait été transporté inconscient au CHUV où il était décédé le lendemain. Deux ans et demi après sa mort, qui rappelle celle de George Floyd aux Etats-Unis, ses soutiens n’en finissent pas de demander justice.