Une femme sur cinq âgée de 16 ans et plus a déjà subi des actes sexuels non consentis, indique une étude de gfs.bern commandée par Amnesty International, dévoilée ce mardi. Dans ce cadre, une conseillère nationale témoigne.